CARNET DE VOYAGE DE SINGAPOUR

Singapour du 7 au 10 janvier 2006

Je le savais un peu. On m'avait prévenu un peu. Mais quel choc par rapport à tous les pays traversés précédemment... Singapour est à 2000 années lumière de l'Inde et consoeurs...
Déjà l'aéroport (le plus grand au monde, s'il vous plait), où j'ai du utiliser le téléphone pour demander à une centre d'information virtuel où aller chercher mes bagages... J'ai pu y utiliser internet gratuitement et il y avait autant de shops en duty-free que de magasins à Paris !!!
J'ai récupéré le vélo dans un sale état car ils ont tordu ma fourche arrière. Je l'ai redressée à coup de masse et maintenant ma roue arrière entre dans l'axe mais j'ai peur que l'axe soit toujours un peu tordu...
C'est d'autant plus gênant que je n'ai plus de remorque, mais des bagages. Cela a pleins d avantages mais un inconvénient, c'est qu il y a 17kg de plus sur la roue arrière !!!
Ceci étant, le trajet de l'aéroport à Little India, mon quartier de résidence (nostalgie, nostalgie...), se fait sans soucis au milieu d'une petite pluie rafraîchissante...
Des bruits courent que c'est la saison de la mousson !! Je verrai bien plus tard.
Je décide de rester 2 jours pleins mais pas plus, ici, on trouve de tout mais ce n'est surtout pas bradé !! J'en profite donc pour acheter un gadget pour Noël (lecteur MP3, vidéo, radio, dictaphone, agenda...), un porte-carte étanche, un pantalon k-way et un sac étanche pour l'électronique...
Je visite, au pas de course car Singapour est très très grand, les principaux quartiers recommandés par le Lonely Planet : Little India (un peu fade pour être une "india"...), Chinatown (Je n aime pas trop les chinois car ils rotent et crachent tout le temps, sont exubérants entre eux et me font mal a la tête. Mais à la veille du nouvel an chinois, ils ont un peu le sourire et ca c'est nouveau !!!), puis Orchard Road (un énorme boulevard où il y a plus de 20 équivalents aux galeries Lafayettes de Paris...).
Le soir je flâne un peu au bord de la Singapour River d'où l'on aperçoit bien les hauts buildings éclairés dans la nuit nuageuse !
Cependant je quitte sans regret Singapour avec l'appréhension de reprendre la bicyclette après 2 mois de repos et beaucoup de pièces changées par mes soins (ca, ca me fait peur !!!)